Oswaldo Payá: Solidarité avec Reina Tamayo.

Traducccion de Felix Antonio Rojas

Tandis qu’Orlando Zapata était en grève faim nous avons fait tout le possible pour que le monde il protestât, pour éviter qu’Orlando il mourût.
Zapata je livre sa vie, volontairement , mais par la crueldad et le crime du régime , Zapata il a souffert jusqu’à la mort, par la dignité des cubains ,par la libération de tous le prisonniers politiques.
Maintenant sa mère Reina, qu’il est l’attestation vive de son fils mais aussi la dénonciation de ce crime il est en train d’être maltraitée, harcelée et réprimée pour qu’il n’aille pas à église, pour que ne parte pas par la rue en dénonçant que son fils il est mort par un crime du gouvernement
Nous , tel comme soutenons à Reine, ne par des gains politiques, ne pour aucun dividende de publicité vers nous, mais que pour éviter que son fils mourût, nous la soutenons maintenant à son droits par clamar par la justice et la dénonciation de la mort de son fils.
nous ne nous sommes pas pu communiquer avant parce que le gouvernement maintient coupé mon téléphone à partir d’un appel de l’émettrice r espagnole ONDE ZÉRO que je nous appelle fait une semaine pour une interview.
Pour qu’il ne puisse pas parler avec la presse, pour que ne puisse pas parler avec mes frères que partent vers le destierro, le gouvernement m’a laissé incomunicado.

Oswaldo Paya, 16 août de 2010

Mouvement Chrétien Libération

Esta web utiliza cookies, puedes ver aquí la Política de Cookies